Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Saint Joseph
Ô mon Jésus, que ne ferais pas une âme embrasée de Votre Amour !(Ste Thérèse d'Avila-Vie 34,15)

Prière à Saint Joseph pour demander des vocations.

 

O très glorieux saint Joseph, nous recourons à ta puissante intercession et nous recommandons les nécessités de notre famille religieuse.

Nous savons qu’à Nazareth ta communion de vie avec Jésus et Marie fut tellement profonde qu’ils ne peuvent que consentir à tout ce que tu leur demandes.

Nous confions nos personnes et notre avenir. Augmente la ferveur de toutes les religieuses, donne stabilité et persévérance aux novices et aux postulantes. Envoie-nous des aspirantes de valeur.

O fidèle saint Joseph, nous avons confiance que tu attireras à notre Ordre des jeunes ferventes et généreuses, prêtes à vivre –à l’exemple de la Sainte Famille- l’oraison continuelle, le service attentif, la vie simple et austère, et qui aspirent à la gloire de Dieu et au témoignage de l’Evangile.

Tu as su réaliser le dessein de Dieu sur la Sainte Famille, en t’abandonnant toujours avec confiance à sa volonté. Enseigne-nous à travailler avec ardeur pour le bien de notre Ordre comme si tout dépendait de chacune de nous, en espérant avec une grande confiance toute grâce uniquement du Fils de Marie, le Seigneur Jésus, qui vit et règne pour les siècles des siècles. Amen.

joseph_icone.jpg

Sainte Thérèse d'Avila avait une amitié particulière envers
Saint Joseph.

Nous faisons quotidiennement l'expérience de la vérité de son propos, c'est pourquoi nous voulons vous le partager :

Extraits de la Vie écrite par elle-même, Chapitre 6, 6

Je pris le glorieux saint Joseph pour avocat et pour patron et je me recommandais tout particulièrement à son intercession. J'ai vu clairement que c'est lui, mon père et mon protecteur... Il m'a tirée de dangers très grands où il s'agissait de mon honneur et du salut de mon âme. Son assistance m'a procuré plus de bien que je ne savais lui en demander... Je proteste de la plus tendre dévotion pour lui... Je cherche à le glorifier et à l'imiter. Il m'a si bien montré ce qu'il est, puisque grâce à lui j'ai été délivrée de ma paralysie.

Mais ce glorieux saint, je le sais par expérience, nous assiste dans tous nos besoins. Les âmes d'oraison, en particulier, lui doivent un culte tout filial. Je ne sais d'ailleurs comment on pourrait penser à la Reine des Anges et à toutes les souffrances qu'elle a endurées en compagnie de l'Enfant Jésus, sans remercier saint Joseph de les avoir si bien aidés alors l'un et l'autre. Que celui qui n'aura pas de maître pour lui enseigner l'oraison prenne ce glorieux saint pour guide, et il ne risquera point de s'égarer.

Notre Seigneur veut nous faire comprendre que, s'il a été soumis sur la terre à celui qu'il appelait son père, parce que c'était son gouverneur qui pouvait lui commander, il défère également au ciel à toutes ses suppliques... Je voudrais persuader à toutes les âmes qu'elles doivent porter de la dévotion à ce glorieux saint. Une longue expérience, en effet, m'a montré les grâces qu'il nous obtient de Dieu. Je n'ai pas connu une seule personne, ayant pour lui une dévotion vraie et l'honorant d'un culte particulier, que je ne l'aie vue plus avancée dans la vertu. Il fait progresser d'une manière admirable les âmes qui se recommandent à lui. Depuis plusieurs années, je lui demande une grâce le jour de sa fête, et je l'ai toujours obtenue ; et lorsque ma supplique est quelque peu de travers, il la redresse pour le plus grand bien de mon âme... Je demande seulement pour l'amour de Dieu à celui qui ne me croirait pas, d'en faire la preuve. Il verra par son expérience combien il est avantageux de se recommander à ce glorieux patriarche et d'avoir pour lui une dévotion spéciale.