Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Dieu semble n’attendre que d’être aimé pour AIMER.(Ste Thérèse d'Avila-Fondations 3,18)

Action de la "Vive Flamme d’Amour" qu'est l'Esprit-Saint
                                                                par Saint Jean de la Croix
                   
 
Pour ceux qui souffrent de leurs défauts et de leurs misères, nous avons choisi des extraits d’un
des plus beaux livres de St Jean de la Croix : La vive flamme d’Amour. Ce traité écrit sous
la forme d’un poème commenté voudrait dire quelque chose sur l’action de la Vive Flamme
d’Amour -qui est  l’Esprit Saint- dans le cœur des hommes, lorsqu'ils veulent bien s’y prêter.
St Jean de la Croix prend la belle image du feu de bois.
Le Feu est le feu divin = l’Esprit Saint,
                      et le bois…c’est nous !
Regardons comment opère l'Amour divin !

 

Voici le but :
« 
Le feu qui pénètre le bois le transforme en Soi et S’unit entièrement avec lui,
toutefois, le bois venant à s'embraser davantage et y demeurant plus longtemps,
il devient beaucoup plus ardent et enflammé, jusqu'à jeter force flammes et étincelles. »
 

feu_buches_noircies.jpgQuand le bois rend sa fumée…que se passe-t-il en lui ?
« Ce feu d'amour qui s'unit à l'âme pour la glorifier, l'assaille et la bat de sa
flamme, la dessèche et la dénude de ses froids accidents, jusqu'à ce que,
par l'action de sa chaleur, il l'ait disposée de telle sorte qu'il puisse y
pénétrer et la transformer en feu.

En cet exercice, l'âme souffre… cette flamme ne la nourrit pas, ni ne lui
donne paix, mais la consume et l'accuse - peu s'en faut qu'elle ne défaille
de peine en la tendresse de Dieu viennent à régner en la volonté.

Cette flamme est pleine de bonté, de richesses et de délices immenses,
et l'âme de son côté est très pauvre et n'a aucun bien ni aucun moyen
de se satisfaire
, il s'ensuit que s'approchant de ces richesses, de cette bonté
et de ces délices, elle connaît et aperçoit clairement ses misères, sa
pauvreté et sa malice
, mais elle ne connaît pas les richesses, la bonté et
les délices de cette flamme (parce que la malice ne peut comprendre la bonté,
ni la pauvreté les richesses) jusqu'à ce que cette flamme achève tout à fait
de purifier cette âme
et lui communique ses richesses, sa gloire et ses délices, par le moyen d'une entière transformation.
Dieu qui est toutes perfections, la transformant en Soi, l'adoucie, la pacifie et l'éclaircie

de la même façon que fait le feu quand il pénètre le bois.feu_d__but_de_braises.jpg

 
Quand le bois est devenu braises ardentes…

feu_en_braises.jpg« L'âme parle en cet endroit, est déjà tellement transformée
et convertie intérieurement en feu d'amour que,
non seulement elle est unie avec ce feu, mais aussi
ce feu jette désormais en elle une flamme vive. »

L’âme ici est devenue si rayonnante que la Lumière de Dieu irradie
par elle, même à son insu, C’est Dieu qui vit en elle.
Telle est l’œuvre du Saint Esprit, voulue par le Seigneur, pour chacun de ses enfants.

Extraits de la fin du prologue et du commentaire de la 1ère strophe, vers 4,
que nous avons aménagé pour rendre la traduction plus compréhensible en version courte.
Invitation à lire ce petit livre de la Vive Flamme d'Amour en entier.