Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Seigneur, que je te serve toujours, fais de moi ce que Tu voudras.(Ste Thérèse d'Avila-Exclamations 146)

Être une toile ou un pinceau dans la Main de Jésus...

Ste Thérèse de Lisieux en sous-maîtresse des Novices se devait de corriger celles-ci pour les aider à progresser en vertus, ainsi de nous !!!
 

 
«  Si la toile peinte par un artiste pouvait penser et parler, certainement elle ne se plaindrait pas d'être sans cesse touchée et retouchée par un pinceau et n'envierait pas non plus le sort de cet instrument car elle saurait que ce n'est point au pinceau mais à l'artiste qui le dirige qu'elle doit la beauté dont elle est revêtue. »
        
                
Cf. Ste Thérèse de Lisieux

 

A chacun de nous de trouver dans sa vie les « pinceaux » qui le travailleront à parfaire le tableau que nous sommes pour Jésus,
ou(et) à être bien docile dans la main de Jésus pour d’autres !


 « Le pinceau de son côté ne pourrait se glorifier du chef-d'oeuvre fait par Lui, il sait que les artistes… se plaisent à choisir parfois les instruments faibles et défectueux... 

      Ma Mère, c'est vous qui me représentez le précieux pinceau que la main de Jésus saisit avec amour lorsqu'Il veut faire un grand travail dans l'âme de vos enfants, et moi je suis le tout petit…. »

Manuscrit C Folio 20 Verso



Dans ce texte proposé par Thérèse de Lisieux à sa novice, nous pouvons chercher :

SI NOUS SOMMES UNE TOILE :
- Quelles sont les qualitées de coeur requises pour que l'Artiste soit heureux de travailler sur nous ?
- Que désire faire l'Artiste ?
- Comment s'y prend-t-Il ?

SI NOUS SOMMES PINCEAU :
- Quelle est la vertue nécessaire pour être utile ?
- Comment le pinceau qui écrit ce texte se sent-il ?
        ...voyez comme c'est encourageant pour nous !