Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Je suis et serai toujours, par la grâce de Dieu, soumise à l’Eglise.(Ste Thérèse d'Avila-Demeures, prol.3)
pantocrator.jpgQuand le Ressuscité apparaît à Thérèse, Il lui fait comprendre sa Majesté, laquelle témoigne de Sa grandeur. Laissons-nous imprégné de cette vérité.
" Le Seigneur me remit en mémoire ma misérable existence. Je me mis à répandre d’abondantes larmes…Quelques instants après, mon esprit fut ravi d'extase...Je vis la très sainte Humanité du Christ dans un excès de gloire que je n'avais encore jamais vu. Une connaissance admirable et claire me représenta le Fils entièrement caché dans le sein du Père. Je ne saurais dire comment, car, sans voir, il me sembla être en présence de cette Divinité. Je fus si émerveillée, et de telle façon, que je crois être restée plusieurs jours sans pouvoir revenir à moi; il me semblait toujours être en présence de cette majesté du Fils de Dieu. Je le comprenais bien, cette vision reste si profondément gravée dans l'imagination qu'elle ne se dissipe qu'au bout d'un certain temps, si brève qu'elle ait été, et c'est une fort grande consolation pour l'âme, et même l'occasion de grands progrès.
J'ai vu cette même vision trois fois encore. C'est, ce me semble, la vision la plus haute que le Seigneur m'ait fait la faveur de me montrer. Je crois qu'elle purifie l'âme remarquablement, qu'elle ôte presque toute force à notre sensualité. C'est une vive flamme qui semble embraser et anéantir tous les désirs de la vie; je n'avais déjà plus celui des choses vaines, gloire à Dieu, mais il me fut alors bien démontré que tout est vanité, et combien vaines, oh! combien vaines, sont les grandeurs d'ici-bas; c'est une grande leçon, pour élever les désirs vers la vérité pure. Elle grave en nous un respect que je ne saurais décrire, tant il diffère de celui que nous pouvons acquérir ici-bas. L'âme s'épouvante d'avoir osé offenser une si puissante Majesté, et de voir qu'il est des gens pour l'oser ". Vida 38,17-18
 
Comment « rejoindre » le Ressuscité par la prière ?therese_d_avila_visage.jpg
" Contemplez-Le ressuscité: rien qu'à l'imaginer sortir du sépulcre, vous serez remplies d'allégresse. Quelle clarté, quelle beauté, quelle majesté! Quel air de victoire et de jubilation! Il est sorti glorieux du champ de bataille où Il a gagné un immense royaume qu'Il veut tout entier vous offrir, en même temps qu'Il se donne Lui-même à vous. Est-ce donc beaucoup que vous éleviez parfois les yeux vers celui qui vous fait un tel don?" Chemin de perfection 42,4
Le ciel est dans notre âme
 « Vous savez que Dieu est partout, or on dit évidemment que là où est le Roi se trouve aussi la cour; enfin, là où est Dieu, c'est le ciel. Vous ne pouvez en douter, là où est Sa Majesté, là est aussi toute la gloire. Considérez donc ce que dit saint Augustin qui le cherchait partout, et le trouva au-dedans de lui-même… Il est si près de nous qu’Il nous entend; elle a besoin de chercher la solitude pour Le regarder au-dedans d'elle-même, sans s'étonner d'y trouver un si bon hôte…en grande humilité, qu'elle Lui parle… »
" …ainsi enfermée en elle-même elle peut… se représenter le Fils en elle,
et l'offrir au Père… "
"Celle qui pourra s'enfermer ainsi dans ce petit ciel de son âme avec Celui qui l'a fait comme il a fait la terre, prend l'habitude de ne pas regarder autour d'elle, ne pas demeurer là où les sens extérieurs sont distraits. Croyez-moi, c’est une excellente voie."  Vida 28,2