Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Vous verrez comme il est bon de se donner à Celui qui se donne à vous sans mesure !(Ste Thérèse d'Avila-Let.Gracien 6/1562)

Contempler la Sainte Trinité en la fête de la Présentation

Nous vous proposons, pour contempler le mystère trinitaire, les extraits d'une homélie donnée en notre Carmel,
par notre Père Evêque:Mgr Pierre Raffin
mg.raffin.jpglors de la fête de la Présentation :2 février 2010.

 Prenant l’enfant, littéralement dans le «creux de ses bras», le vieillard Syméon reconnaît en lui l’accomplissement des prophéties d’Isaïe sur le mystérieux Serviteur que Dieu établit «lumière des nations pour porter le salut jusqu’aux extrémités de la terre» (Is 42,6 et 49,6). Syméon confesse que cet enfant de quarante jours est «le Messie du Seigneur» (Lc 2,26). Cette expression rare mérite d’être soulignée. L’appellation Christ en grec ou Messie en hébreu signifie en français l’Oint, c’est-à-dire celui qui a reçu l’onction.

Le mot porte une dimension trinitaire que l’Adversus haereses de saint Irénée (+ 207) avait déjà bien remarquée :
«Dans le nom de Christ, est sous-entendu celui qui a oint, celui qui a été oint, et l’onction même dont il a été oint.
Celui qui a oint, c’est le Père. Celui qui a été oint, c’est le Fils. Et il l’a été dans l’Esprit qui est l’onction».

marie_pr__sentation.JPGAinsi ce qui s’accomplit dans le Temple de Jérusalem apparaît comme une véritable icône de la Trinité. Qu’est-ce en effet que la Trinité Sainte sinon ce perpétuel mouvement par lequel le Père comble son Fils de l’Esprit Saint, leur mutuel amour ? Et qu’est-ce d’autre encore sinon cet incessant retour du Fils vers son Père dans l’Esprit Saint ? Eternellement, le Fils se présente et s’offre au Père dans l’Esprit Saint.
Ainsi ce qui s’accomplit dans le Temple est comme le décalque de l’éternel mouvement de la Trinité. C’est l’inscription dans l’histoire de ce mouvement éternel par lequel les personnes divines se rapportent l’une à l’autre et que la théologie appelle périchorèse ou circumincession. La vie intra-divine est, en effet, ce don de l’Esprit que le Père fait au Fils, et cette offrande que le Fils fait de lui-même au Père dans l’Esprit. En venant au Temple pour y présenter son enfant, Marie entre dans le mouvement même de la Sainte Trinité. C’est Marie qui, dans le temps, joue le rôle que joue l’Esprit dans l’éternité. Le Père a donné dans le temps Marie comme Mère à son Fils, comme dans l’éternité il lui donne l’Esprit. Le Fils s’offre à son Père dans «les bras» de l’Esprit Saint. C’est dans l’Esprit en effet qu’éternellement le Fils s’offre à son Père. Comme le dit l’Epître aux Hébreux 9,14 c’est «dans l’Esprit éternel» qu’il s’offrira à Dieu sur la croix pour le salut du monde ; et Marie désormais est au cœur de tous ces actes d’offrande.

C’est cette belle fête de la Présentation du Seigneur au Temple que Saint Jean-Paul II a choisie pour en faire la Journée mondiale de la vie consacrée. Les personnes consacrées en effet sont des baptisés qui s’établissent dans un état de vie proche de celui du Christ totalement donné au Père.