Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Je suis et serai toujours, par la grâce de Dieu, soumise à l’Eglise.(Ste Thérèse d'Avila-Demeures, prol.3)

Quand Saint Paul instruit Bse Elisabeth de la Trinité

V Conclusionelisabeth_de_la_trinite_06.jpg

J’emprunte encore ces mots de conclusion au Père Denis Marion.
« Élisabeth a pour nous un geste d’adieu (…) à quelques heures de sa mort, elle écrit à son bon docteur (…) et à travers lui, c’est à nous qu’elle parle :“Je veux vous dire à mon tour, maintenant, je sens commencer ma mission à votre endroit…A cette dernière heure de mon exil, à ce beau soir de ma vie, comme tout me paraît grave sous la lumière qui vient de l’éternité. Je voudrais pouvoir me faire entendre à toutes les âmes… Oh, revenez souvent à ces choses que nous disions ensemble. J’ai eu tant de bonheur à vous voir apprécier mon cher St Paul que je vous demande, pour compléter ce bonheur, d’accepter comme un dernier adieu de votre petite malade, en dernier témoignage de mon affectueuse reconnaissance, le livre de ses Épîtres, dans lequel mon âme a puisé tant de force pour l’épreuve. Nous nous retrouverons sous la lumière que ces pages apportent à ceux qui les lisent avec la foi des enfants de Dieu. 16

Puisse Élisabeth et St Paul nous aider, à nous laisser saisir dans la Charité du Christ, pour cheminer joyeusement ensemble vers le destin éternel auquel nous sommes prédestinées.


lectio_biblioth.JPGVI Quelques questions, pour faire route avec St Paul ou avec la Bible.

- Quels sont les textes d’Écriture qui m’ont nourri de façon forte au cours de mon parcours personnel ?
Comment y suis-je fidèle aujourd’hui ?

- Quel est le personnage biblique qui me touche le plus ?
Est-ce que je le prie de m’accorder les grâces qu’il a reçu ?
ou de m’aider à comprendre ce qu’il a découvert sur Dieu ?
St.Paul.pti.jpg

- Quels sont les textes de St Paul que je préfère ?
Pourquoi ? Quels sont les moyens que je prends pour les mettre en œuvre dans ma vie ?


16 . Carmel 1981 (n° 2-3 ) p. 68

Page précédente                 Retour à l'introduction