Carmel de la Trinité
Metz-
Plappeville
Bienvenue
Je suis et serai toujours, par la grâce de Dieu, soumise à l’Eglise.(Ste Thérèse d'Avila-Demeures, prol.3)
ÊTRE MERE…
Le bonheur de la femme est à trouver dans la coincidence avec la nature que le Seigneur lui a donné.
La femme est créée capacité pour "porter",  pour être mère d’une façon ou d’une autre.
Dans la vie consacrée, le renoncement à une maternité charnelle ouvre le coeur profond
pour faire place à une maternité spirituelle immense,
c'est un appel aux Mamans à vivre pleinement leur maternité spirituelle pour tous !
A travers plusieurs figures...contemplons.
Sous quelque forme que ce soit, la maternité est chemin de sainteté.
Ce que le Carmel offre aux Mamans
- La Vierge du Carmel offre à tous de porter le scapulaire en signe de sa     sollicitude maternelle. Elle attend en retour notre amour filial envers elle.
- une Maman peut se nourrir de la lecture des Saints
  de l'Ordre...
- s'offir une journée de désert de temps en temps dans un carmel
   pour se ressourcer...
- l'appel à une vie d'oraison, qui peut se traduire par :
  l'assistance à une école d'oraison ou
  la création d'un groupe d'oraison dans votre paroisse !
- une Mamans peut se joindre à une communauté laïc puisque
  ces communautés ne sont pas résidentielles
- voir créer autour d'elle un froupe d'amitié carmélitaine ?
  (en Moselle s'adresser à la responsable de la communauté laïc)
- se joindre à la Fraternité oecuménique carmélitaine St.Elie
- voir les propositions pour des foyers de l'institut Notre Dame de Vie
  de spiritualité carémlitaine

 

marie_saintsducarmel.jpgToute Mère : c’est ainsi que le P. M.Eugène de l’Enfant Jésus appelait la Vierge Marie. (C’est le titre d’un de ses petits livres)
L’Evangile de la fête de N.Dame du Mt.Carmel, est celui de Marie au pied de la Croix. Jn 19, 25 à 27
Quel paradoxe ! Oui, même les épreuves humaines les plus dures peuvent devenir des « moyens » d’enfanter autrement.
« Femme, voilà ton fils » dit Jésus en désignant St.Jean à sa mère. En cette Parole, Jésus confie à Marie, à travers Jean, tous les humains qu’Il a faits. Ainsi Marie devient Mère de tous les vivants. Depuis la Croix, Elle aime chacun de nous avec un cœur de Mère. C’est cette maternité spirituelle qui épanoui les femmes consacrées.

Guite_Elisabeth_visages.jpgGuite (Marguerite Catez, à gauche sur la photo) est la petite sœur de Bse Elisabeth de la Trinité, qui a écrit pour elle de très belles lettres et même une retraite intitulée « le ciel dans la Foi » car elles étaient en profonde connivence d’âme. Les écrits d’Elisabeth ont soutenu et nourri Guite tout au long de sa vie d’épouse, de maman (9 enfants), de veuve courageuse (dès 42 ans). Sa vie prouve, d’une façon éclatante, que la Foi peut dynamiser toute une vie et apporter à travers les épreuves et les difficultés, la vraie joie.
Ecoutons Elisabeth rappeler à la jeune Maman l’exemple de Marie qui attend son enfant… « dans quelle paix Marie se rendait et se prêtait à toute choses ! Comme celles qui étaient les plus banales étaient divinisées par elle ! A travers tout, elle restait l’adorante du don de Dieu ! Cela ne l’empêchait pas de se dépenser au-dehors lorsqu’il s’agissait d’exercer la charité … » Les mamans savent plus que d’autres adorer le Vivant en elle et dans leurs enfants !    
  petit_livre.JPG Proverbe 31,10-31

 

Sainte Thérèse de Lisieux l’a vécu intensément. La maternité spirituelle  veut conduire les personnes à la vie divine dès aujourd’hui et pour leur éternité. Ecoutons-la.
« Jésus a pour nous un amour si incompréhensible qu'Il veut que nous ayons  part avec lui au salut des âmes. Il ne veut rien faire sans nous. Le créateur de l'univers attend la prière d'une pauvre petite âme pour sauver les autres âmes … Voici les paroles de notre Jésus : " Voyez comme dans mon Ciel il y a des places vides… c'est à vous de les remplir…je n'attends qu'une prière, un soupir de votre coeur!therese_ejsf_vignette.jpg    …notre mission comme Carmélites est de former des ouvriers évangéliques qui sauveront des milliers d'âmes dont nous serons les mères... Céline, si ce n'était pas les paroles mêmes de notre Jésus, qui oserait y croire?... Je trouve que notre part est bien belle… » Lettre 135
  Cette maternité spirituelle élargie le cœur infiniment, puisqu’elle « embrasse tous les temps et tous les lieux »
Manuscrit B


Bse Zélie Martin,zlie martin.jpg

maman de Ste Thérèse de Lisieux
aimait beaucoup écrire

Nous pouvons lire la « correspondance familliale » dans un beau livre introduit et annoté par Mgr.Guy Gaucher et les Sœurs du Carmel de Lisieux.
Nous découvrirons un beau visage tout maternel : « Jaime les enfants à la folie, j’étais faite pour en avoir » Elle a su traverser beaucoup d’épreuves (sur ses 9 enfants elle en perd 4 en bas âge et doit assumer sa maladie mortelle en laissant des enfants bien jeunes encore) Pourtant elle ne  renonce pas à son désir de sainteté.
Sa Foi voyait plus loin que les choses de la terre surtout lorsqu’il s’agissait d’avoir des enfants. Oui, faire des enfants, c’est participer à la création d’êtres qui loueront Dieu face à face éternellement, et qui pourront prier pour nous efficacement : Lettre CF 72 p. 106    
petit_livre.JPG Tobie 8,4-8